Passion conure

Tout ce qu'il faut savoir sur les Conures : choix de l'espèce, santé, reproduction, alimentation et bien d'autres informations !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Question for Star-Lord ;)
par Chrysoline Aujourd'hui à 9:14

» aliments toxiques
par Chrysoline Aujourd'hui à 9:05

» 2° Nichée 2017
par Chrysoline Aujourd'hui à 8:52

» Jalousie ?
par Jeannine Aujourd'hui à 6:56

» Que se passerait-il si tout le monde était végan ?
par Mike2 Hier à 16:46

» L'homosexualité des conures
par Isalid Mar 17 Oct - 6:43

» Flood du jour !
par ♫ Su©hí Lun 16 Oct - 12:02

» Je trouve un oiseaux blessé ou un oisillon, que faire ?
par ♫ Su©hí Lun 16 Oct - 11:57

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mar 4 Mar - 17:46

Partagez | 
 

 L'histoire de fafa le diable vert...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 16:59

Bonjour tout le monde,
Avant toute chose je ne sais pas si je poste la petite histoire au bon endroit donc je m'excuse à l'avance si je me trompe...

Il y a de ca 6 mois, je craque après quelques années de recherche et de patience...
Oui je craque pour un egregia eam adulte sur leboncoin qui semble avoir un beau plumage et être en bonne santé. Je voulais "sauver" un ptit piaf adulte dont les propriétaires ne pouvait plus s'occuper.
J'arrive pour la première visite pré-achat du piou, et là c'est le drame ! Je comprends vite qu'en deux ans d'existence, le petit diable n'a jamais rien connu d'autre que sa cage et que les rares fois où il s'en est évadé il y a été replacé a la force de la main et dans le noir car je cite " c'est le seul moyen qu'on a de le choper" j'ai même eu droit à une démo...
Résultat oiseau phobique de tout, je craque donc immédiatement et l'embarque avec moi contre un prix très raisonnable et avec tout l'équipement (qui était très correct).
Arrivée a la maison très délicate donc, car l'oiseau n'avait 0 confiance en personne mais semblait malgré tout très curieux de tous ces changements.
Je m'assied donc a côté de sa cage et commence a discuter avec lui afin qu'il arrête de grogner et de se taper la tête contre les barreaux... (oui il est comme ca le diable que je récupère)
Au bout de deux heures de discussion où je lui explique qu'avec moi il risque d'y avoir du changement et que j'espère que cela va lui plaire, le démon devient ange.
Comme tout débutant naïf que je suis je crie victoire, la bête est domptée il va pouvoir jouer avec moi voler librement etc... Vous voyez venir la chose Smile j'ouvre la cage pour satisfaire sa curiosité et le voilà qui vole dans tous les sens et ballade à la découverte d'un nouveau monde.
Moi, parfaitement immobile et patient j'attends le premier contact, au bout de 30 min il se pose sur ma jambe et ne tolère aucun mouvement de ma part sous peine de fuite.
Long moment de calme et de rencontre entre nous puis malin comme je suis je n'avais pas pensé a la manière dont j'allais le remettre en cage...
Après des feintes des esquives et tout un tas de stratégies, je craque, noir total je l'attrape de force et je le rentre en me promettant que je ne le ferai JAMAIS rentrer comme ca de nouveau (promesse tenue je vous rassure a l'avance).
S'en suit des jours et des semaines où l'on apprend a se connaître avec tous les désagréments que cela implique pour nous humain. L'oiseau étant phobique des mains je ne peut pas le toucher mais j'approche ma main de lui jours après jours d'un cm ou 2. Puis vient le contact physique les premières caresses les premiers doigts qui pissent le sang quand je ne respecte pas SON rythme.

Au fil des mois tout s'accélère l'oiseau repond de mieux en mieux au rappel, on joue on crie sur les voisins qui font la fête a des heures pas possible, bref on se régale. Smile
Puis au bout de seulement 4 mois et une réponse au rappel a peine croyable je décide qu'il est temps pour lui de voler dehors (ERREUR N*2)
Pour voler il a volé ^^ il a tellement volé qu'il s'est perché en haut d'un immense arbre et impossible pour lui d'en redescendre comme s'il tétanisait. Il se jettait tête en avant en piqué puis panique et remontée a fond jusqu'en haut.
J'ai donc attendu 8h en bas de l'arbre puis la nuit tombe j'attends qu'il s'endorme je vais dormir, réveil a 4h avant le levé du jour, je retourne à l'arbre il est toujours là et se réveille tranquillement quelques heures après mon arrivée.
J'attends de nouveau environ 7h il tente mais renonce a chaque fois et remonte toujours. Je me cache une petite heure et reviens lui présenter sa nourriture favorite.
Que neni messire a tout ce qu'il lui faut dans l'arbre !
Tout sauf de l'eau haha ! Le soleil tape de plus en plus le monstre a soif et je verse une bouteille d'eau dans un gobelet de façon a bien faire glouglouter la flotte ! (façon hôtesse sexy dans une pub de soda Very Happy). Il faut croire qu'il aime bien les hôtesses sexy qui lui emmène de l'eau puisqu'il a fait le grand saut et a mérité moulte récompenses!
Depuis cette aventure c'est l'amour j'ai décidé de continuer à lui faire confiance et a le laisser voler dehors mais dans d'autres dispositions et surtout sans le brusquer...
Il a aujourd'hui une grosse cinquantaine de vol libre a son actif et ne mord quasiment plus (sauf quand on rentre de ballade).
Petit a petit j'augmente la distance et varie les endroits ou je l'emmène et c'est le pied pour lui comme pour moi !

Voilà comme quoi un oiseau s'éduque a tout âge il faut juste être patient et malgré les erreurs les efforts paient...
Je pense aussi qu'un oiseau traumatisé n'est pas pour autant un oiseau perdu... Il n'y a pas de mauvais animaux, en revanche il y a des erreurs commises par leur "maître" ( et j'en ai commis quelques une!!!)

En résumé pour ceux qui ne veulent pas se frapper mon pavé Smile

1)Oiseau traumatisé récupéré
2) Entraînement à tout (morsure, rappel, confiance, caresses...)
3)Prise de risque plus ou moins maîtrisée.
4) erreurs de débutant

1+2+3+4= oiseau heureux en vol libre, qui ne mord presque plus, qui accepte qu'on le touche, et qui offre du bonheur a son humain.

L'oiseau en question s'appelle rafale "fafa" et il m'étonne de jours en jours tant son comportement (et le mien) évolue.

Voila pour le livre de fafa si parmi vous des gens on eut des début difficile avec le vol libre je suis preneur de tout conseil. Et désolé pour ceux que j'aurais fait sauter au plafond avec mes erreurs de noob ! :S (croyez le ou non ces erreurs combinées à mes observations m'ont énormément appris sur mon pti fafa mais j'avoue que j'ai eu beaucoup de chance de ne pas le perdre...)
Revenir en haut Aller en bas
Huguette
Membre Star
Membre Star
avatar

Féminin Messages : 1254
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 63
Localisation : St-Hyacinthe, Québec

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:07

Très beau partage, merci

Tu es chanceux qu'il t'ai donné sa confiance et je te félicite de ta patience, sans patience on arrive pas à grand chose.

Si tu as d'autres récits je suis à ta lecture.
Revenir en haut Aller en bas
♫ Su©hí
Star-Lord
Star-Lord
avatar

Masculin Messages : 1546
Date d'inscription : 07/12/2015
Age : 55
Localisation : Tournai Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:11

Téo a écrit:

Et désolé pour ceux que j'aurais fait sauter au plafond avec mes erreurs de noob ! :S (croyez le ou non ces erreurs combinées à mes observations m'ont énormément appris sur mon pti fafa mais j'avoue que j'ai eu beaucoup de chance de ne pas le perdre...)

Ben moi, j'ai tout lu et j'ai pas sauté au plafond, je m'enfonçais plutôt dans ma chaise en me disant "pourvu que .." mais ouf, l'histoire se termine bien. C'est super !

Mais t'as eu de la chance Téo. Ou un peu, l'oiseau a sans doute compris qu'il pourrait vivre enfin et avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:19

C'est plus que de la chance que j'ai eu !!!
Ma plus grosse erreur aura été de ne pas jouer au loto ce jour là ^^
Et ca peut paraître idiot mais je pense comme dit huguette qu'il m'a "offert" sa confiance très rapidement car il a compris qu'il ne serait plus enfermé et engueulé comme avant ( je sais qu'il était engueulé car il prononce quelques phrases sans équivoque que je ne lui ai jamais dit...)
Merci d'avoir pris le temps de lire en tout cas Wink
Revenir en haut Aller en bas
karim
Nouveau
Nouveau


Messages : 22
Date d'inscription : 15/05/2014

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:26

Téo a écrit:
C'est plus que de la chance que j'ai eu !!!
Ma plus grosse erreur aura été de ne pas jouer au loto ce jour là ^^
Et ca peut paraître idiot mais je pense comme dit huguette qu'il m'a "offert" sa confiance très rapidement car il a compris qu'il ne serait plus enfermé et engueulé comme avant ( je sais qu'il était engueulé car il prononce quelques phrases sans équivoque que je ne lui ai jamais dit...)
Merci d'avoir pris le temps de lire en tout cas Wink

Ce que tu as fait et que beaucoup de gens ne connaissant pas les oiseaux trouverait ça bizarre : parler avec l'oiseau. Je trouve ça vraiment intéressant que tu l'aies précisé, personnellement je parlais à youkie et natsu en essayant de "projeter" des images en fermant les yeux et en ayant une intonation spécifique pour chaque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:38

Exactement karim !!!
J'ai remarqué instantanément qu'il y avait une communication très axée sur la tonalité de la voix, il me faisait des terreurs nocturne au début, comme un enfant !!! En grognant et en pleurant je vous raconte même pas les scènes ou je devais presque lui raconter une histoire pour qu'il se calme et se rendorme ^^ Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Huguette
Membre Star
Membre Star
avatar

Féminin Messages : 1254
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 63
Localisation : St-Hyacinthe, Québec

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:44

hi hi parler de nos oiseaux, au monde et leur dire qu'on leur parle qu'on joue avec eux, fait qu'ils nous regardent bizarrement,
mais moi je suis chanceuse, à l'ouvrage on me trouve déjà bizarre alors pour eux parler de mes oiseaux fait partie de moi,
même qu'ils sont rendus qu'ils me demandent comment vont mes piafs et quels conneries ils ont fait dernièrement,
comme quoi que tout est possible.

Moi je t'encourage à continué tu es sur la bonne voie.
Tu sais je ne fais pas que leur parler, je fais comme eux j'apprends leur petit gazouillement leur crie on en a pour un bon 5 à 10 minutes à se défouler dans la maison crie course, claque des mains.

on fait bizarre mais cristi que c'est le fun de voir nos oiseaux heureux
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 17:59

Oh oui huguette on fait bizarre !
Je te dis pas la tête de ma copine quand je lui ai dit que j'avais craqué pour un petit perroquet.
Elle le déteste et elle en a peur (il faut dire que les morsures que j'ai enduré n'y sont pas pour rien) mais tout mon entourage me demande également des nouvelles du gros fafa donc c'est que ca doit les intriguer un minimum... Je pense qu'il faut avoir un oiseau pour comprendre ce lien. J'adore les animaux et ils ont tous leur spécificité mais c'est quand même une autre histoire d'eduquer un oiseau par rapport à un chien ou un chat...
Quand je croise quelqu'un qui promène son chien alors que j'ai fafa sur l'épaule et que ce petit fou s'envole a fond par peur du chien je vous laisse imaginer les yeux du maitre et de son chien ^^
Je vois que vous êtes tous des passionnés en tout cas et ca fait plaisir ! Nous allons suivre attentivement ce forum avec fafa Smile
Revenir en haut Aller en bas
Pichu
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 2468
Date d'inscription : 31/05/2013
Age : 41
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 18:33

Bravo pour ce témoignage ! Ne serait déjà qu'avoir sorti cet oiseau de son précédent sort.

Ce qui m'a le plus choqué dans l'histoire c'est l'oiseau en haut de l'arbre. J'aurais cru le truc foutu au bout de quelques heures.
Qu'il soit à ce point attaché à l'arbre et que juste de l'eau l'ait retenté. D'autant qu'il aurait pu se resauver direct après.

C'est sûr que ce doit être un oiseau heureux maintenant à faire du vol libre. Moi je pourrai jamais envisager un truc pareil, je serais tellement malade du moindre imprévu qui fasse qu'il ne revienne plus Rolling Eyes
Après vaut voir aussi ton contexte de vie : ville / campagne...
Il n'a donc pas de copine ?
Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1374
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 19:34

Sympa ce diable vert d'autant que ce n'est pas commun.

Bon, je vais jouer mon emmerdeur.....

Pratiquer le VL comme il semble que tu le fasses n'est ABSOLUMENT pas une bonne pratique.

Cela demande au préalable une formation de l'éleveur et de l'oiseau. Tu as ignoré ces deux étapes et tu es passé à côté d'un catastrophe.

Heureusement que ta ténacité à fini par payer. (Et que tu as la chance d'avoir un bon piaf)

Lâcher un oiseau n'est pas anodin et doit se faire dans certaines conditions car nous le mettons systématiquement en danger .

Cela en fonction de pleins de paramètres et aussi en fonction de la formation et de l’expérience que notre oiseau a pu acquérir (car ils apprennent aussi lors des sorties à faire face à de nouvelles problématiques )

Après dans une m^me espèce un candidat n'aura pas les m^mes capacité qu'un autre ...etc...

Dans tous les cas nous nous devons d'être pleinement conscient et responsable de cette prise de risque. Cela demande de se former et d'avoir un minimum de connaissances sur le VL.

Tu t'es déjà investi beaucoup pour ton oiseau et maintenant il  faut te former pour lui permettre de le sortir en pleine connaissance de ce qui est possible ou pas. Si ce n'est le cas, arrêtes cette pratique qui est déjà fort critiquée par ce que justement des néophytes se lancent trop tôt et perdent leur oiseaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 20:33

Merci mike pour ce commentaire que je considère comme très bienvenu et bienveillant.

J'étais justement en train de relire mes messages et de compléter ce que j'ai raconté car en me relisant je me suis dit que j'incitai presque n'importe quel débutant a tenter l'expérience du vol libre...
Avant toute chose cela fait plusieurs années que je suis passionné de piaf mais a la base c'était plutôt les rapaces j'ai eu la chance d'échanger et de passer des moments avec un fauconnier ce qui m'a pas mal dégrossi pour le perroquet. Je ne me suis pas réveillé un matin en me disant trop cool l'oiseau repond 100% au rappel je le sors!!!
Comme tu le dis très bien les piou n'apprennent pas tous a la même vitesse et j'ai beaucoup de chance que le mien aille très mais alors très vite. Je suis donc pleinement conscient que je ne suis pas meilleur dresseur que le plus nul des débutants mais que c'est bien mon oiseau qui est très bon (même si je pense qu'il n'y a pas de mauvais oiseau mais c'est un autre débat) !!!
J'ai entrainé fafa par étape et j'ai répété (et je répète encore) un grand nombre de fois chaque étape avant d'en ajouter une. J'ai sorti l'oiseau pour la première fois bien trop tôt et tu as bien raison j'ai évité la catastrophe et l'ai mis en danger inutilement par bêtise du débutant qui se dit "trop facile le piaf et génial je suis trop bon go on va dehors!". Je reconnais que j'ai été très c*n mais c'est fait..
Après ca, grosse remise en question et reprise des entraînements depuis le début... Puis très rapidement (je compte en semaines et en mois...) j'ai repris les sorties de façon radicalement différente.
1)j'ouvre la fenêtre de ma terrasse je laisse l'oiseau observer et je referme. (je fais ca pendant des jours en restant prêt a fermer la fenêtre...)
2)je le sors sur la terrasse avec moi sur l'épaule puis je rerentre au bout de quelques secondes...
3) je boit un café il boit et mange sur la terrasse et on rentre
Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il se gère sur ma terrasse comme a l'intérieur.
Tout cela prend du temps et je parle donc d'entraînements quotidiens jamais trop long mais énormément répétés.
J'occulte des milliers de détails qui ont leurs importance quand on veut faire pratiquer le vol libre (car le post ferait 500pages) mais vraiment je ne suis pas fou crois moi.
J'ai du apprendre a voler a un oiseau atrophié et traumatisé et ca n'a pas été si court et facile que d'écrire ces quelques lignes qui sont un résumé vulgaire de l'histoire de mon petit.
Ensuite j'ai axé l'apprentissage sur la désensibilisation (en plus du reste bien sûr...) puis musculation, apprentissage du vol en milieu fermé avec pleins d'obstacles.
Premières vraies sortie de chez moi (je te passe le nombre de fois ou je suis allé devrant la porte puis retourné chez moi pour qu'il apprenne le trajet.
Puis ballade en aggrandissant toujours de quelques mètres avec l'oiseau sur l'épaule et ainsi de suite.
Jusqu'à en arriver a l'apprentissage du piqué de petite hauteur jusqu'à des hauteurs plus importantes, sans obstacles, avec obstacles...
Bref je ne compte pas mes heures ^^

Donc oui je te rejoins a 100% ! Le VL demande de se former de s'informer et ÉVIDEMMENT d'entraîner l'oiseau a une multitude de situations mais pour qu'il rencontre une infinité de situations différentes (j'entends par la quand on a pas de hangar pour reproduire un environnement externe avec tous les risque qu'il comporte) il me semble obligé de passer par une étape risque non nul...
Et crois moi je flippe encore même apres plus de 50 vraies sortie avec lui...
C'est le chien qui déboule, le scooter tuning, le con qui klaxonne, un enfant qui s'approche en criant... Je lui ai fait vivre tout ca a distance et ca arrive qu'il soit effrayé et qu'il se perche en haut d'un arbre pendant 10 minutes ou je le laisse tranquille se calmer et revenir qd il le souhaite. Il s'est fait attaqué par une pie, il est parti a plus de 300m de moi en vol de fuite rectiligne j'ai sifflé tout ce que j'ai pu il est revenu sans égratignures a semé la pie, s'est calmé et a réclamé son "calin du reconfort" après un majestueux piqué d'une bonne dizaine de mètres jusque sur mon bras...
Je prends donc ta remarque en considération et je suis pleinement conscient d'être débutant (puisque c'est mon premier piaf) mais je te rassure il y a des années d'informations accumulées dans ma tête (et qu'on soit d'accord je ne parle pas des articles sur Facebook lol).

Je m'excuse auprès du forum et de toi si j'ai pu laisser sous entendre qu'il était simple et évident de sortir un oiseau en VL et si tu as des infos pouvant m'être utile pour continuer le VL ou si tu connais des personnes praticante dans le sud est je suis preneur ! Smile

Et puisque le débat du VL est en effet très controversé je termine par ceci: ne tentez pas le VL sans avoir pris des tonnes d'infos, sans avoir médité ses tonnes d'infos pendants quelques années, sans avoir rencontré et questionné quelqu'un qui le pratique, sans avoir assister a un VL avec un autre oiselier et bien sûr sans entraînement de l'oiseau ("oh mais c'est bon il s'allonge dans ma main et revient quand je l'appelle ..." ne fonctionne pas)
Et malgré tout ca des erreurs seront commise.

Encore merci mike ton message m'a incité a quelques précisions contextuelle et n'hésite pas en mp si tu veux m'apporter des précisions sur quoi que ce soit !

Téo
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 20:34

Et non pichu il n'a pas de copine pour l'instant... J'aimerais bien mais c'est la mienne (de copine) qui a mis son véto pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mar 17 Jan - 20:43

En passant,
Mike ton avatar façon piaf/miroir j'adore ! Smile ils se prennent vraiment tous pour des stars ces loulous le miens me fait des poses complètement folle quand je sors le téléphone pour le prendre en photo... Apres je lui montre et c'est comme un jeu ^^
Revenir en haut Aller en bas
♫ Su©hí
Star-Lord
Star-Lord
avatar

Masculin Messages : 1546
Date d'inscription : 07/12/2015
Age : 55
Localisation : Tournai Belgique

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 8:23

Bon ben, Mike et Téo, respect à tous les 2.
C'est vraiment important d'avoir apporté ces précisions Téo.
Comme quoi le vol libre n'est pas à portée de tous. Personnellement, j'y pense même pas. Déjà que quand j'appelle Brutus, c'est tout le monde qui rapplique sauf lui .. Wink
Revenir en haut Aller en bas
bounty02
Membre d'argent
Membre d'argent
avatar

Féminin Messages : 542
Date d'inscription : 24/07/2015
Age : 47
Localisation : Aisne

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 13:13

 Téo

Contrairement à Suchi, j'y pensais, au vol libre....mais après t'avoir lu, je ne sais pas si j'y passerai un jour : quel boulot ! que d'entrainements, en faisant varier les situations comme tu le dis...
Pfff, faut trouver le temps....

En tous cas, bravo pour le sauvetage et les conditions de vie actuelles. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 16:00

Oui comme tu dis c'est du boulot si tu veux limiter les risques pour ton oiseau (et pour moi car je serai sévèrement triste si en une fraction de seconde un imprévu forçait l'oiseau a se séparer de moi... ).
Ma vie professionnelle me permets aussi de m'organiser pour lui après je ne suis pas parfait du tout et il y a des (longs) moment où je ne peux malheureusement pas rester avec lui pour le travail... (et ca c'est dur Smile)
Mais ne serait ce que pour la liberté surveillée en intérieur ces compagnons valent le détour !!!
Certe il s'amuse a fouiner partout pour "DÉTRUIIIIIRE !! " ^^, des fois on a le droit a des attaques surprise (hier encore il s'est accroché a mon cou mais avec le bec et bien planté en plus (tout le monde a cru que ma chérie était une sauvage a la vue de mon cou aujourd'hui au boulot :S), ils crient un peu (fafa c'est passé de toute les 10 min a 40 cris par jours regroupés le matin et le soir principalement (merci renforcement positif)... Et malgré tout ca ce sont d'adorables petits diables qui ne demandent qu'à ce qu'on fasse un effort de compréhension !
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7473
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 50
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 16:35

Suchi a écrit:
Bon ben, Mike et Téo, respect à tous les 2.  
C'est vraiment important d'avoir apporté ces précisions Téo.  
Comme quoi le vol libre n'est pas à portée de tous.  Personnellement, j'y pense même pas.  Déjà que quand j'appelle Brutus, c'est tout le monde qui rapplique sauf lui .. Wink

lol! lol!
idem pour moi ,pas assez patiente et persévérante ...Et si j'en perdais un je ne m'en remettrais pas Sad

_________________
PIWIE        type sauvage née en juillet 2011
SUCHI        Turquoise opaline cinnamon né en mai 2017

BAHIA           Opaline cinnamon née en mai 2012
NATSU         Turquoise opaline né en avril 2013
Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1374
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 17:17

Teo

Contant de constater que tu n’as pas pris la ‘’grosse tête’’ et que tu acceptes mes remarques. Visiblement tu te décarcasses pour que les choses se passent bien mais deux choses (qui se relient) me chiffonnent:

Les personnes qui informent sur le VL signalent toutes qu'un oiseau monte facilement mais pas le contraire car son entraînement à l'intérieur est essentiellement horizontal. Une fois perché il n'a pas l'aptitude pour redescendre (voir il a le vertige) . A minima on travaille dans une montée d'escalier pour le former (ici c'est de la mezzanine vers le sol )

Ensuite tu sembles te déplacer avec ton oiseau un peu partout. Pour ma part , cela est une erreur.

Comme tu l'expliques il y a une foule de choses qui peuvent se passer et qui mettent potentiellement notre oiseau en danger. De fait il faut bannir les milieux inadaptés

Sortir un piaf (m^me dans les meilleurs conditions) c'est TOUJOURS lui faire prendre un risque. Nous nous devons de le minimiser au maximum.

Dans un cadre plus général il faut comprendre que ''In the wild'' ce n'est pas un environnement idéal, surtout pour des piafs de petit gabarit. Beaucoup n’atteignent pas l'âge adulte.  (l'apprentissage n'est pas facile) et l'âge maximum reste une exception.

Les conures sont forts territoriales et mémorisent bien leur milieu. Là où elles connaissent, elles ont toutes les chances de gérer l'imprévu, mais beaucoup moins si on les sort dans des zones inconnues. (Des conures bien entraînées en VL se sont perdues lors d'échappées dans un endroit inconnu. )

En vol un piaf doit gérer des dizaines d'informations sur parfois une demis seconde (par exemple quand il foncent dans les ramures des arbres) C'est déjà tout un challenge.

Perso les monstres ne sortent que lorsque les bonnes conditions sont réunies, toujours autour du terrain, pour une durée de max deux heures, et toujours sous surveillance.

Encore il y a qq jours, il y avait des bourrasques passagères et j'ai été surpris par un gros nuage contenant de la grêle. Le vent est monté très vite et les piafs ne voulaient pas rentrer. J’avais cinq minutes maxi pour les décider à rejoindre la volière.

Heureusement les chips ont de nouveau fait des miracles. Les conditions météo étaient trop incertaines pour risquer cette sortie, j'ai ''encore'' commis une erreur (la vingtième ?) et appris qu'il fallait ABSOLUMENT passer en revue la check liste avant toute chose.  Exactement comme un aviateur le fait avant de décoler.

J'en reviens au grand principe de base (je sais , j'insiste lourdement) : Nous nous devons d'assurer un max leur sécurité (et pas NOUS faire plaisir) car m^me dans les meilleurs conditions , une fois dehors, ils sont exposés à de multiples dangers.

Mêmes après env 150 sorties au m^me endroit on a encore des mauvaises surprises où ils se mettent en danger.

Après comme l'explique Margaux (je suppose que tu as regardé ses vidéos) il existe une multitude de forme de VL.

Le sujet est très très vaste et personne ne détient la totalité des connaissances qui s'y rapportent (mais on trouve des passionnés vraiment calés...ça aide bcp).

De plus chaque oiseau, chaque espèce ont leurs spécificités. Avec les deux conures j’ai du procéder différemment car au départ la femelle ne volait pas facilement et cela est resté longtemps un gros soucis.

Actuellement c’est le rosalbin qui est en entrainement. Les rémiges coupées sont un gros handicap (il vole très mal) qui va retarder le VL d’au moins une dizaine de mois (si il évolue bien)

Il faut trouver des trucs, pour l’inciter à surpasser son handicap, le pousser un peu (mais pas trop). Le motiver aussi à faire l’effort de se réhabiliter tout en gardant sa confiance et sa complicité.

C’est donc un autre contexte et une autre manière de faire. C’est pour cela qu’il est difficile de conseiller qq un car au delà des règles de base, tout se joue sur des détails et des réglages en fonction des problématiques qui surviennent (et qui se solutionnent).

Bon, j’arrêterai là, sinon ce sera trois pages de plus...lol....
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 19:31

Salut mike et encore merci d'animer le débat !

Je continue mes explications car bien évidemment on ne se connaît pas et je comprends tout a fait tes inquiétudes.
1) Si j'avais la "grosse tête" je ne me serais pas inscrit ici et ce serait indécent au vu de mon expérience.

2) oui il a le vertige (en tout cas l'avait) et cela pourra se reproduire suivant la hauteur du perchoir, solution = entraînement à la descente, pour toi c'est la mezzanine pour moi ca a commencé d'un tabouret puis porte puis escalier puis... ERREUR: arbre immense lors de la 1ere sortie qui s'est mal passée... Reprise du départ jusqu'à arbuste puis ensuite arbre (il en est aujourd'hui a 15m soit la majorité des arbres autour de chez moi) le tout a la quasi verticale et il s'en sort très bien ! S'il n'est pas décidé il coupe le trajet en deux avec une branche intermédiaire.

3)je ne vais pas du tout partout j'ai 1 "spot" principal et deux spots en cours de decouverte les 3 a une centaine de mètres l'un de l'autre dans un grand parc residenciel.

4) SELON MOI (je le dis très humblement) la nature par définition même est un milieu hostile pour un "oiseau proie". Il n'y a donc aucun milieu "adapté". Le taux de réussite à l'état sauvage de vivre plus de quelques années d'un oiseau proie comme celle d'un prédateur, tel que les rapaces, sont très faible (pour certains rapaces de mémoire c'est inférieur à 10% qui atteigne l'âge de 2 ans).
Cela ne veut pas dire que je n'aime pas mon piaf, cela veut dire au contraire que je veux lui apporter les meilleures chances possible de s'exprimer en tant qu'oiseau tout en minimisant les risques (et il y en aura toujours) pour SON INTÉGRITÉ PHYSIQUE ET MENTALE.

5) Un lieu est considéré comme inconnu pour l'oiseau lorsqu'on y a jamais mis les ailes. Mais si on pousse cette pensée à l'extrême alors exit le vol libre... Puisque la 1ere fois qu'on sort un oiseau c'est l'inconnu. (malgré tout l'entraînement du monde)
Un fauconnier m'a demontré qu'en 6 mois il était capable de faire voler son oiseau (une buse de Harris) n'importe où quand je dit n'importe où c'est de la moyenne montagne jusqu'en centre ville... Je ne dit pas que c'est bien ou mal, c'est son métier (effaroucheur) et il n'a jamais perdu un oiseau... ATTENTION JE NE DIS PAS QU'IL EST POSSIBLE POUR TOUT UN CHACUN DE FAIRE ÇA, LA PERSONNE EN QUESTION EST UN PROFESSIONNEL AVEC TOUTES LES AUTORISATIONS ET CONNAISSANCES ACCUMULÉES SUR DES ANNÉES.

6) Oui un piaf doit gérer des milliers d'info en temps réel, et alors ? Il est "conçu" si j'ose dire pour ça, tout le monde y va de sa comparaison entre un perroquet captif et un jeune enfant... Je rajoute la mienne: prenez un enfant de 4 ans lancez le a 70km/en direction de l'arbre a 30m de vous... Je ne veux même pas connaître le résultat.
Prenez oiseau non entrainé faites de même et hop il se casse et va se percher même s'il n'a jamais volé.

Maintenant prenez un enfant apprenez lui les sensations du deltaplane en biplace avec vous qui êtes un papa pilote. A 16ans le gosse vole seul... Et on est pas a l'abri qu'il se plante mais il gère.
Je sens que que vous voyez ou je veux en venir, même si j'ai horreur de l'antropomorphisme de base qui reflète notre incompréhension du règne animal...
On en revient donc a entraînement et (obligatoirement) prise de risque qu'il faut reduire au minimum.

7) Fafa est sorti d'abord 5 minutes, puis 10 puis 20 etc jusqu'à une durée maximale de 3h dans un espace de vol d'une soixantaine de mètres (qu'il étend mètres après mètres et branche après branche)


8)tu dis "il y avait des bourrasques passagères" j'espère que cela a été une surprise en cours de sortie car s'il y a plus d'un km/h de vent même passager sur la dernière heure avant la sortie = report de sortie dans mon cas.
Pour éviter cela tu peux te pencher sur un minimum d'info en aerologie et essayer de comprendre certains phénomène qui font qu'il y a risque de vent ou pas (differentes heures de la journée, si tu es en vallée ou pas, si tu es contre une montagne "sous le vent" ou pas)
la moindre hésitation de ma part ou de la sienne et c'est l'annulation pure et simple on joue en intérieur et c'est tout aussi bien et moins flippant pour nous deux.


9) l'aliment préféré ! Technique obligatoire selon moi Smile pour fafa c'est la pomme (parfait j'en met une dans la poche avec quelques graines de tournesol et le tour est joué.

10) ma check liste a moi dans l'ordre c'est:
-Horaire pas d'extérieur après 16h ca me laisse une marge minimale avant la nuit si il y a un blocage de la boule de plume.
-Météo (évidemment) + sortie seul pour observer le ciel autour de moi.
-Comportement de l'oiseau, le moindre doute une plume qui pousse fort et qui fait mal, un refus de rappel ou n'importe quoi d'intriguant chez l'oiseau...
-Humeur et état de l'humain. Une contrariété, fatigue post boulot...
-Équipements habituel.
-Nourriture préférée.
-Barbe mal rasée ( parce que le remps de verifier tout ça il est bientôt 16h et donc pas le temps d'niaiser! Smile)

Et c'est a peut près tout. Si une seule de ces conditions n'est pas remplie. Et bin on joue dedans on s'entraîne on rigole et ni frustration ni stress ne sont de la partie pour lui comme pour son serviteur.
Si tu as des points particuliers de vérif pré sortie je suis toute ouïe (enfin quand fafa arretera de crier Razz)

11) J'en suis a bien 50 sorties et environ 5 erreurs dont une traumatisante pour moi plus que pour lui (la 1ere sortie trop tôt ) et oui 1 sortie = une surprise, la plupart du temps c'est comme un cadeau de Noël et quelques fois ca se rapproche plus d'un jouet kinder ( gonflant a monté et pété en 30seconde) Smile

12) nous ne devons pas NOUS faire plaisir... Tu me dis qu'en dessous du stress incroyable et de la concentration nécessaire a une surveillance correcte il n'y a pas comme un enfant qui vibre d'excitation et qui hurle de joie dans ta tête ??? Pour ma part il m'arrive de rire avec fafa pendant ma sortie (bon c'est toujours un rire un peu crispé je le reconnais) mais le vrai pied c'est une fois qu'il est rentré que tout mon corps craque sous la détente et que je revois les image dans ma tête pendant que je le félicite.

13) Courage pour le rosalbin mais question bête, pourquoi une aile coupée !?? Vu ta conception de l'oiseau et la passion qui semble t'animer (sinon pourquoi tant de protectionnisme) j'imagine que cela ne vient pas de toi...
Sa musculature a du se façonner en fonction de la coupe... Sad j'espère qu'il se remettra le plus vite et le mieux possible afin de compléter un maximum de check-list pré sortie pour profiter du grand air ! Wink


Mike encore merci car tes remarques me font me remettre en question et je pense qu'il n'y a que comme ca qu'on progresse... Au plaisir de te lire et relire!

Téo (et fafa qui hurle façon je ne veux pas dormir on joue ???)

Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1374
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 22:30

Motivé aussi d'échanger nos points de vue (sans se prendre la tête) sur le VL, car c'est un sujet ''exotique''

Si tu permets, on va passer les trois lignes ‘’politesses’’ et aller à l’essentiel (du moins ce qui me semble être...)

si on pousse cette pensée à l'extrême alors exit le vol libre... Puisque la 1ere fois qu'on sort un oiseau c'est l'inconnu. (malgré tout l'entraînement du monde)

Ici ils ont passé des journées (même une semaine complète) en extérieur et la cage a été souvent positionnée sur plusieurs spots. J'ai tondu, travaillé avec des machines à proximité, klaxonné, etc...  Le jardin (et son monde sonore) n'était donc pas une zone inconnue.

Un fauconnier m'a demontré qu'en 6 mois il était capable de faire voler son oiseau (une buse de Harris) n'importe où...

Ce sont des passionnées tres pointus mais surtout la problématique d’un rapace (prédateur) ne sera pas du tout la m^me que celle de ses victimes (prédatés) qui sont perpétuellement inquietes de tout ce qui est nouveau.

Oui un piaf doit gérer des milliers d'info en temps réel, et alors ? Il est "conçu" si j'ose dire pour ça,


Ce que j’essaye de mettre en avant c’est la fragilité de nos piafs en extérieur. D’abord dans la nature, l’apprentissage des jeunes fait beaucoup de victimes (alors qu’ils ont un meilleurs départ que les nôtres) Une fois dehors il doivent gérer beaucoup de paramètres dans un milieu relativement inconnu. Si en plus nous les envoyons sur des sites complètement étrangers, c’est mettre la barre trop haut (enfin c’est mon point de vue)

s'il y a plus d'un km/h de vent même passager sur la dernière heure avant la sortie = report de sortie dans mon cas
.

Pour le vent ils ont été entraîné progressivement et s’en sorte très bien, c’est le risque de grêle, de fortes pluies associées au vent qui aurait posé problème.

Pour la check liste, en plus, il y a (ici ) les chasseurs, les groupes de pies, certains cris d’oiseaux puissants et inconnus (rapaces ?), humeur des oiseaux (parfois ils rentrent de suite), la tranche 13 H / 16 h (ils font la sieste dans les arbres). Une récente attaque sérieuse du voisin (au visage) va obliger de faire certains réglages.(en cours)

Regarder mes oiseaux tourner à toutes vitesse autour du terrain est une superbe émotion. Mais il faut garder à l’esprit que notre désir à obtenir la concrétisation de notre travail de préparation peut nous jouer des tours .

j'imagine que cela ne vient pas de toi...

C’est un seconde main LBC (heureusement tout jeune)

Sa musculature a du se façonner en fonction de la coupe...

J’ai connu cela avec une des conures et encore maintenant il lui arrive de voler en godillant Il a fallu huit mois de VL pour rattraper l’autre oiseau.

Il ne volait plus Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad (j’ai une vidéo où j’en parle)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

On fait le maximum pour maintenir la musculation en bon état pour la suite. (deux entrainements par jour ) Le problème étant qu’il est en plein âge pour acquérir les compétences de vol et il est handicapé de ce côté.

Je dois donc (très modérément) lui forcer un peu la main et ce n’est pas l’idéal pour la qualité de la relation. Je sais trop que l’on ne contraint pas impunément un piaf, cela aura des conséquences (m^me à long terme) .... On avance sur des oeufs...

Parfois je le sens enthousiaste sur le fait que je l'aide à acquérir de nouvelles compétences mais si il en a mare, il a vite fait de pincer les doigts. Il s'exprime facilement, c'est un bon point pour le'' piloter''

Je lui donne (pour le moment) 50 % de chances de pouvoir être lâché un jour. Mais de toutes manières il est important que si par inadvertance il s’échappe, (ça a failli arriver, il était sorti sur la terrasse) qu’il ai été formé pour se gérer et être facilement récupérable.

Il y a du taf...
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Mer 18 Jan - 23:43

Yesss ! La cage dehors c'est idiot mais moi je n'ai utilisé ca uniquement pour la désensibilisation au bruit je n'ai même pas pensé a l'emmener jusque dans le spot avec la cage !!!
C'est de ca dont je parle quand je te dit de me titiller sur n'importe quel point !
Pour la différence prédateur/proie ce n'est pas si évident et j'ai bien eu l'occasion de l'obsever les rapaces bien que semblant puissant sont aussi très inquiet car eux aussi sont des proies et ils sont également sans cesse harcelés par tout ce qui vole (pie corbeau et j'en passe...)
Mais revenons aux perroquet, tu dis qu'il ne faut pas placer la barre trop haut pour un perroquet apprivoisé et je te rejoins complètement tu as d'ailleurs bien compris que c'est la 1ere erreur que j'ai faite, cependant sans placer la barre trop haut je suis d'avis qu'il ne faut pas non plus sous estimer et brider nos piafs a outrance...
Et je n'insinue pas que tu agis comme ci ou comme ça je questionne simplement hein ! Smile donc comme tu le dis "pas de prise de tête/bec"
C'est très intéressant pour le débutant que je suis de débattre sur le VL avec toi car comme tu avoues avoir fait des erreurs je me dis que tu es suffisamment lucide pour tenter de me dissuader d'en faire de même Wink
Pour le vent rafale à encore trop peur (comme c'est ironique ce petit nom et sa peur du vent) et je ne veux pas brusquer son entraînement mais ca viendra un jour...

Toi aussi tu évites les pies ! Erreur numero 2 dans mon cas, je l'ai appris a mes dépend et ne voyait pas ces oiseaux à ce point casse bonbon Smile depuis ca c'est vrai que je m'en tiens éloigné mais des fois il edt arrivé qu'une ou deux se rapproche en cours de sortie et que je transpire un bon coup lol!

Pour ce qui est de l'atrophie musculaire le mien ayant vécu en cage pendant 2 ans sans sortie (dur les 2nde main LBC) je ne sais pas trop s'il faut que j'opte pour des exercices spécifique ( plus de montée, multiplication des petits vols etc...) si tu as des conseils où recette que tu as utilisé pour ta conure et qui ont porté leur fruit cela m'intéresse d'en discuter avec toi et si au bout de 8 mois VL ton oiseau est bien c'est que tu as du très bien t'y prendre ! Pour ce que ca vaut de la part d'un débutant, je suis content que des gens comme toi tentent de réhabiliter des oiseaux délaisser où malmené puisque c'était mon ambition première avec fafa.

Si tu lui donne 50% de chance d'y arriver aujourd'hui il faudra que l'on rediscute de ce message d'ici 6 mois !! Car avec de la patience et de l'affection je suis persuadé que tout piaf peut faire des merveilles (je suis un peu naïf à mes heures
Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1374
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Jeu 19 Jan - 10:14

Bonjour,

je me dis que tu es suffisamment lucide pour tenter de me dissuader d'en faire de même Wink

Si on n'est pas sur place et témoin direct de comment cela se passe, il est difficile de savoir si on a franchi la ''dead line '' ou si on est dans l'erreur. Ça se joue sur des détails, des petits réglages, trop de paramètres rentrent en compte.

Le niveau de l'oiseau est très important car à chaque sortie ils apprennent des choses. Seul l'entraineur peut correctement évaluer sa progression.

Pour le vent il n'y a jamais eu d'accro lors des mises en condition. Les conures sont très profilées et conçues pour voler vite.

Les pies, cela dépend ..... si elles sont en groupe, si on est prêt des nids surtout. Mais m^me une hirondelle peut ''foutre le bazar'' (là c'est durant le vol)

Pour les accidents potentiels c'est surtout les 10 premières sorties qui sont ''craignos'' mais on n'est pas à labrit pour autant. Chris Biro propose une progression en cinq étapes fort intéressante et qui repose sur sa grande expérience.

Des fuites paniques il y en aura toujours et ce sont celles que nous redoutons le plus. Mais dans la mesure où ton oiseau est bien formé il va tourner (c'est souvent le cas avec les conures mais pas forcément avec d'autres espèces) et garder le contact avec toi.

Il aura appris à gérer sa fuite.

Dans la préparation j'oubliais de signaler qu'il y a eu un gros travail de communication vocale. Par exemple à plus de 100 m du terrain je lançais des sifflements particuliers et incitais les piafs à me répondre

Le fait de toujours connaître la direction dans laquelle les oiseaux c'étaient stationnés  nous a sauvé de situation difficile ...dont une en particulier ou j'ai failli perdre la femelle. (partie trop loin et trop longtemps).

Pour l'entrainement il y a une structure de 4m de diamètre (les tubes d'une tonnelle couverte de filets) mais s'il fallait retenir les quatre points essentiels, avec un piaf en pleine forme, ce serait:


  • Le rappel (en int ET ext.)
  • La désensibilisation maximum au milieu.
  • La communication entre l'oiseau et l'entraineur sur 100m (voir plus).
  • la capacité de voler en mode parachute (descente d'une hauteur)


Faute de structures adaptées, le dernier point est difficile à travailler.

Car avec de la patience et de l'affection je suis persuadé que tout piaf peut faire des merveilles (je suis un peu naïf à mes heures

En fonction de leur historique et aussi de leur espèce tous les BC ne sont pas des candidats raisonnables pour le VL. Les américains étant les ''number one''
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Téo
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 78
Date d'inscription : 17/01/2017
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Jeu 19 Jan - 16:00

Holà !
Bon je sois me résigner depuis quelques jours il fait trop froid pour sortir fafa même en journée Sad je passe donc du temps inside avec lui ! Smile
Juste une question pour toi mike, et pour tout le monde d'ailleurs, lors des 3 dernières sorties fafa m'a attaqué au moment de rentrer (après la sortie) quand je passe la porte pour le ramener a l'intérieur... La 1ere fois c'était violent ( il a visé le visage et les yeux a partir de l'épaule...)
J'ai donc bien flippé et sous la surprise j'ai bougé comme j'ai pu pour le déloger.

2 eme fois c'était plus la nuque et l'oreille qu'il voulait transformer en Steak haché mais je n'ai pas réagi ( juste fait une pause immobile) et il s'est calmé puis on est rentré tranquille...

3e fois il m'attaque et se jette depuis l'épaule sur la gorge puis chope au niveux de la jugulaire plante son nbec je reste immobile et souffrant en silence mais cette fois il a continué a enfoncer son bec (au sang donc) et s'est laissé pendre en grognant et mordant en même temps sauf que là j'ai eu beau faire des arrêts immobilisant et subir comme un fou il ne s'est pas arrêté jusqu'au salon (soit 1min30seconde de douleur horrible) lol!
Bon je me dis que sans réactions vocale et brusque de ma part ca va lui passer et je pense que dorénavant je l'habituerai au bras au moment de rentrer plutôt qu'a faire le cador sur mon épaule...

Mais est ce que cela est déjà arrivé a quelqu'un ? Sachant que j'ai mis un moment a lui apprendre à doser ses morsures et que ca a porté ses fruits. Maintenant il m'averti bien avant de me pincer et si jamais c'est suite à une surprise et que je n'ai pas le temps de capter l'avertissement il mordille a peine (bon faut pas pousser si on le fait chier à ce moment là il mord mais il l'annonce bien en amont contrairement au début...)

Le fait est que ca le gonfle que la ballade soit déjà terminé. L'ultime rappel avant de rentrer se fait correctement même si quand il comprend qu'il est l'heure il a hésité un peu quelques fois...
Bref être dehors c'est super et je dois le convaincre que que: rentrer sans stress et arriver jusqu'à ce que j'appelle la récompense post ballade (1h de jeux et plein de friandises de type fruit tournesol etc...) ca doit être le top aussi !

Pensez vous que je puisse l'habiteur au bras et réapprendre simplement le trajet, sortie et retour a l'intérieur sur le bras petit a petit (il n'aime pas que mon bras fasse de très légers mouvement quand je marche donc il grimpe sur l'épaule.)
Si cela est déjà arrivé a quelqu'un je suis preneur d'idée Smile
Car disons que je ne souhaite avoir qu'un oiseau avec moi et non pas un vampire qui fait saigner de longue Smile non mais ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gwenn Volt
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 82
Date d'inscription : 25/08/2016
Age : 27
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Jeu 19 Jan - 16:57

Superbe histoire ! Content que tout se passe bien pour vous 2. J'imagine que la nuit où il est resté dehors tu as pas du être tranquille du tout ... En tout cas bravo et j'espère que tout continuera d'aller pour le mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1374
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   Ven 20 Jan - 10:57

Bonjour,

Pas toujours très sympa ce piaf ! Tu en as une de ces patience avec... Il a de la chance d'être bien tombé !

Le laisser t'attaquer de la sorte ne sert à rien. Des fois on peut excuser des poussées hormonales, et faire le dos rond en attendant des jours meilleurs mais ici cela ne semble pas être le cas.

D'un autre côté tu as compris (on voit que tu as potassé le sujet) que se lancer dans un conflit frontal avec lui sera contreproductif. J'ai commis cette erreur et si dans un premier temps l'oiseau a arrêté, c'est pour devenir défient  mon égard.

Il a perdu beaucoup en qualité de rappel et cela n'a jamais pu être complètement récupéré. Le lien de subordination ne fonctionne pas (comme avec un chien) car les perroquets ne vivent pas avec une structure sociale comme dans une meute. Si il y a des prises de bec à répétition avec un congénère du groupe il se casse.  

Je vais reprendre ce que j'ai lu sur le sujet.

Une dame de ce forum a une équipée de conures ''in door'' dont une particulièrement agressive (morsures dans le cou), elle utilisait une tapette à mouches.

Pas pour rosser son piaf évidemment ! Dès qu'il arrivait pour l'attaquer elle plaçait l'ustensile sur l'épaule, le piaf s'en saisissait et elle déposait le tout au sol. Puis elle partait en ignorant l'oiseau.

A force la conure c'est rendu compte que pincer ne lui apportait rien d'intéressant. En générale les oiseaux n'aime pas se retrouver au sol et sans inter action.

Il faut éviter de placer un oiseau dans sa cage ''pour le punir''  donc il faut mieux arrêter d'inter-agir et le placer au sol. Cela est une bonne méthode que nous appliquons avec un certain succès avec le rosalbin. (si il pince trop fort par expl).

Tu  pourrais utiliser un stick de carton à portée de main et le présenter dès que tu sais que tu vas être attaqué.

Il faut de toute manière ne pas laisser ce comportement se renforcer et chercher à le stopper.

J'ai lu également que si on n'est pas certain de ce qui va s'en suivre, il ne faut pas placer un perroquet sur son épaule car il n'est plus possible d'évaluer sa gestuelle et d'anticiper ce qu'il a en tête.

Bonne réussite dans la résolution de cette agressivité.
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de fafa le diable vert...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de fafa le diable vert...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'histoire de fafa le diable vert...
» Histoire du pigeon paon
» Fafa, belle chatte noire 01/03/12 en accueil en vue adoption
» Histoire d'animaux à Wasquehal
» L’histoire des Tortues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion conure :: Tout sur les Conures :: Les Comportements, l'apprivoisement, la cohabitation-
Sauter vers: