Passion conure

Tout ce qu'il faut savoir sur les Conures : choix de l'espèce, santé, reproduction, alimentation et bien d'autres informations !
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» je me présente, skadii! ;)
par greg83 Hier à 22:36

» Ma précieuse...
par greg83 Hier à 22:09

» Perdu Luna
par Pichu Hier à 21:33

» Une première pour moi !
par Chrysoline Hier à 21:03

» presentation de Hope
par mateh124 Hier à 20:41

» Arrivée de Tony, un jeune rosalbin.
par MissMaine Hier à 17:00

» Présentation conure
par Mathieu88 Hier à 12:56

» Présentations de tyrioons
par ♫ Su©hí Hier à 12:37

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mar 4 Mar - 17:46

Partagez | 
 

 La taille des plumes d'ailes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La taille des plumes d'ailes    Mar 2 Aoû - 16:32

Contre la taille des plumes des ailes des perruches et perroquets


La taille des plumes des ailes ou coupe des plumes est une pratique assez ancienne qui est utilisé pour aider dans l'apprivoisement de son oiseau et pour l'empêcher de pouvoir décoller et s'envoler donc dans un but sécuritaire. L'oiseau peut se déplacer d'un point à un autre du moment que le second est plus bas que le premier. L'oiseau ne pourra pas ou rarement montrer dans les hauteurs. Le risque est qu'il finisse par s'y habituer et se muscler, pour finalement décoller malgré la coupe et s'échapper.

Cependant la taille des plumes va à l'encontre même de la nature de l'oiseau. Ce n'est pas simplement lui couper 5 à 6 (rémiges) plumes par ailes pour l'empêcher de s'échapper et le conditionner à une vie de captivité. C'est dénaturer le perroquet ou la perruche d'une de ses capacités physiques premières et essentielles : voler !


Le vole chez nos perruches et perroquets a tant un intérêt physique que psychologique.

La morphologie des oiseaux est adaptée à leur habitat et à leur mode de vie. De l'étude des ailes, il est facile de déduire, par exemple, si l'oiseau peut voler. S'il est migrateur, ses ailes présentent une extrémité plutôt effilée comme chez les psittaciformes. Des ailes à l'extrémité plus arrondie témoignent d'un caractère plus sédentaire. Notez comme les ailes des perruches ondulées sont fines, longues et effilée. Bien sûr puisque la perruche ondulée parcoure dans son milieu naturel des centaines de kilomètres par jour à la recherche de nourriture et d'eau. La perruche ondulée à de grands besoins physiologiques de voler. Il en va de même pour la perruche en captivité. certes elle n'a pas connus les hectares de champs à survoler chaque jour, mais elle a des besoins instinctuels et physiologiques d'exercer le vole chaque jour. Il sera plus restreins en grandeur et en durée, mais la possibilité de voler doit être offerte à nos perruches ondulées comme à nos autres perruches et perroquets. Entre leur parc et leur cage, vous verrez qu'elles voleront à cœur joie, à se chamailler, à crier d'excitation et à voler sans cesse à faire des aller-retour et courses poursuites. Regardez l'important nombre de perruches touchées par un foie trop gras de nos jours. Elles sont en su-poids et développent des fragilités physionomiques de part leur manque d'activité physique. L'obésité de nos perruches ondulées et de nos perroquets sont un réel problème qui engendre bien souvent des souffrances et parfois la mort. L'obésité (couches de graisse sur le poitrail et partout) et le foie gras favorise les troubles cardio-vasculaires et réduit les défenses immunitaires ainsi que l'espérance de vie. La coupe des ailes diminue considérablement leur qualité de vole et les empêche de longues distances et des volent croissants. Le peut de voles qu'ils puissent faire deviennent quelques battements d'ailes et l'activité physique n'est plus suffisante. Votre perruche sera en danger fâce aux menaces de votre habitat : chiens, chats, feu (plaques chauffantes, cheminée, chauffage etc), produits toxiques (s'il tombe dedans), risques se se cogner et de se blesser lors d'une mauvaise chute... ils sont amputés d'une capacité qui leur est essentielle.

Nos perruches et perroquets ont également un besoin psychologique de voler. Leur existence en tant que proie leur laisse un perpétuel gout de méfiance et d'affut face aux évènements et nouvelles arrivées. Elles sont constamment sur le qui-vive face à la nouveauté, elles regardent d'un oeil le "danger", et regardent de l'autre une porte de sortie. leur premier réflexe sera de voler instinctivement en hauteur, là où elles seront rassuré par leur sentiment de sécurité, grâce à leur capacité de vole et d'avoir pus se positionner en hauteur. La coupe des ailes les empêchent donc de fuir convenablement le danger. Bien souvent suite à une frayeur ils paniquent et se cognent, et s'ils arrivent à voler, souvent au détriment et à la grande surprise du maitre, ils ne perdent pas une occasion de se percher à un endroit inaccessible. Il ne faut pas oublier que la coupe des plumes entrainera un mal aise physique à votre perruche, qui se verra déséquilibré et désarmée. imaginez l'état d'anxiété et de mal être face à son impuissance.


De plus, il faut savoir qu'une perruche ou un perroquet aux ailes coupés va tout de même tenter de voler, par instinct. Il va donc lamentablement s'écraser, en ayant toutes les chances de se fissurer, s'abîmer ou se casser le bréchet (bec, mandibule supérieur ou inférieur, etc.). Il peut également se blesser les pattes en tombant, même se les fracturer. Va s’ajouter au risque de blessure, le risque de ne pas voir son oiseau au sol et de l’écraser. Vous avez un chien, chat ou prédateur ? Vous avez toute les chances qu’il fonce sur la proie au sol, et votre oiseau n’a aucun moyen de se sauver, sachant que vous lui avez retiré sa seule protection, l’envol. C’est arrivé à bon nombre de passionnés, la mort par accident, écrasement ou par un de ses chiens ou chats. On n’est pas à l’abris de manquer un jour, une seconde, d’attention envers notre oiseau qui s’écrase au sol et se blesse ou se fait tuer. Enfin, une perruche ou un perroquet aux ailes coupés criera beaucoup plus fort et plus souvent. Parce qu’elle dit renforcer le contact physique et auditif puisque l’insécurité l’atteint plus facilement, n’ayant plus son seul moyen de protection. Vous serez également son « taxis », seul moyen de transport. Vous serez constamment appelé pour aider votre perruche à se déplacer.

En résumé, votre perruche a besoin de ses ailes complètes tant pour s'épanouir, que pour se protéger : faire peur aux prédateurs, s'enfuir face au danger, se sécher plus rapidement, s'amuser, s'équilibrer, communiquer, etc.

C'est pour ces besoins essentiels tant physique que psychologique que je déconseille fortement la taille des plumes des ailes. Un bon nombre de professionnels sur la psychologie et l'anthologie du perroquet ont put développer des techniques d'apprivoisement plus saine et éthique. Ensuite, quant à la sécurité, c'est à nous humains de nous adapter à l'environnement de l'oiseau et aux dangers potentiels qu'il rencontrera. Nous nous devons de rendre sécuritaire son environnement et d'être rigoureux pour leur bien être.


Malgré cet argumentaire contre la taille des ailes de nos perruches ondulées et de nos perroquets, certains continuerons d'appliquer cette pratique obsolète et non-éthique. C'est pourquoi je vous présente de schéma de coupe. il faut couper des plumes spécifiques, pour éviter de définitivement amputer votre oiseaux et le fragiliser. Il faut couper 4 à 6 rémiges primaires pour moi, c'est donc une coupe légère, mais efficace. Coupez de façon équilibré les deux ailes pour lui éviter un déséquilibre frustrant.



La méthode de taille des plumes :


- Tenir l'oiseau posé allongé sur ses genoux en maintenant la tête et les pattes,
- Ouvrir l'aile rapidement, on procède à la coupe des 4 à 8 rémiges primaires,
- Couper les rémiges primaires de la n° 3/6 à la n° 10 selon le schéma ci-dessus, en faisant très attention à ne pas couper de plumes vascularisées. Procédez de l'extérieur vers l'intérieur, ou le contraire. On coupera un nombre de rémiges primaires en fonction de l'intensité de la coupe choisie.
- Poser l'oiseau sur le sol, le temps qu'il comprenne qu'il ne peut pas voler. Il vaut mieux qu'il s'en rende compte au sol plutôt que du haut de son perchoir.



sources :
http://www.perruches.org/t225-contre-la-taille-des-plumes-des-ailes-des-perroquets
Revenir en haut Aller en bas
LN
Membre d'argent
Membre d'argent
avatar

Féminin Messages : 791
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 36
Localisation : Grenoble, Isère

MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Lun 17 Déc - 11:55

- Poser l'oiseau sur le sol, le temps qu'il comprenne qu'il ne peut pas voler. Il vaut mieux qu'il s'en rende compte au sol plutôt que du haut de son perchoir.

Mon dieu, cette dernière phrase me glace le sang... Elle signifirait pour un homme : le temps qu'il découvre qu'on l'a amputé...

Non, définitivement non à la taille des ailes...
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7336
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 49
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Lun 17 Déc - 12:50

+1 Crying or Very sad

_________________
PIWIE  alias pitbull         [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]         type sauvage née en juillet 2011
BAHIA  alias rantanplan  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]       mutation ananas née en mai 2012
Revenir en haut Aller en bas
Sigrinn
Modo-renfort
Modo-renfort
avatar

Féminin Messages : 2301
Date d'inscription : 29/04/2013
Age : 31
Localisation : Metz

MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Jeu 30 Avr - 11:39

Non à la taille des ailes, c'est barbare !

Sinon, une vidéo qui explique pourquoi ça ne sert à RIEN
et pourquoi voler est primordial, nécessaire pour les oiseaux, leur santé physique et mentale,
pourquoi cela fait partie intégrante de ce qu'ils sont :

Revenir en haut Aller en bas
http://lesakenes.blogspot.com
Isalid
Membre d'argent
Membre d'argent
avatar

Féminin Messages : 648
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 60
Localisation : ille et vilaine

MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Jeu 30 Avr - 17:23

Merci pour cette vidéo, je me demande toujours pourquoi prendre un oiseau et l'empêcher de voler confused
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Jeu 30 Avr - 22:45

C est juste du bon sens !!!! Ça ne me vient même pas a l esprit,...
Revenir en haut Aller en bas
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    Ven 1 Mai - 13:57

Les vidéos de Margaux sont toujours très bien faites et très didactiques. En quelques minutes elles traite le sujet d'une manière ludique.

Bon je rejoins ce point de vue et depuis qq jours une belle rémige bleue fait son apparition (elles sont coupées d'un côté) Cela aidera à stopper le vol déséquilibré de la femelle.

Mais...

Depuis que nous avons laissé plus d’aptitude au vol à cet oiseau il y a plein d'activités qu'il n'a plus avec nous. Il passait parfois tout l'aprem sur l'épaule à se balader dans le jardin et aussi en extérieur. Il adorait venir bricoler avec moi et c'était l'occasion pour lui de faire l'inventaire des boîtes à visses et à clous.

Durant des mois chaque fois qu'il voyait qq un sortir à l'extérieur je ne vous dis pas les cris d'appels ! Le harnais j'ai abandonné l'idée de lui passer,  de ce côté il ne veut rien entendre. (heureusement on a d'abord essayé avec un fait maison).

Tout est souvent une affaire de compromis et chaque situation a des avantages et des inconvénients.  Néanmoins comme l'explique Margaux en cas de fuite on récupérera plus facilement l'EPP qui vole très bien plus tôt que la femelle.  Elle a rarement un vol 'calculé' c'est plus en cas de panique ou extrême nécessité. Il est certain qu'elle aura toute les peines à revenir vers nous.

C'est l'arrivée d'un compagnon qui a fait pencher la balance pour qu'elle retrouve peu à peu toutes ses plumes. Mais je doute qu'elle acquière de bonnes capacités de vol. Il faudra du temps car ce sera  tout un apprentissage
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La taille des plumes d'ailes    

Revenir en haut Aller en bas
 
La taille des plumes d'ailes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plumes d'ailes et de queue.
» couper les plumes des ailes
» plumes d'ailes coupées ... :/
» couper plumes d'ailes de paon
» ma perruche a perdu ses longue plumes pour voler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion conure :: Santé :: Maladies, soins, santé générale-
Sauter vers: