Passion conure

Tout ce qu'il faut savoir sur les Conures : choix de l'espèce, santé, reproduction, alimentation et bien d'autres informations !
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Calopsite
par Kira&Rio Aujourd'hui à 13:16

» Temps anormal avant ponte ?
par Gwenn Volt Aujourd'hui à 7:28

» Novice chez les becs crochus
par Karine Sam 15 Déc - 22:22

» Picage, perte de plume, mue ?
par Karine Ven 14 Déc - 20:18

» que se passe t'il ??
par Karine Jeu 13 Déc - 19:16

» vermifuge Capizol
par Eric Mer 12 Déc - 15:42

» Conure à joues vertes, plus affectueuses que d'autres espèces?
par Kira&Rio Mer 12 Déc - 13:27

» Fifi nous a quitté.
par Karine Mer 12 Déc - 9:32

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mar 4 Mar - 17:46

Partagez | 
 

 Mes pyrrhuras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Eric
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 3495
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Nord Isère

MessageSujet: Re: Mes pyrrhuras   Ven 22 Sep - 9:01

Mike2 a écrit:
Cette saison, en comptant les mésanges adultes (9) les jeunes qui terminaient le nid (13) on arrive à 22. Actuellement il reste env quatre mésanges aux mangeoires (dont deux de l'année) DIX HUIT ont disparu sur un été !!!

Elles ont disparu car tuées ou parcequ'elles sont allées occuper d'autres territoires que celui de leurs géniteurs ?

Mike2 a écrit:
Pourquoi croyez vous que la nature permet à un couple de conure de parfois produire plus de dix jeunes sur une saison ? (Alors qu'elles peuvent vivre 20 ans) M^me si les plus grandes espèces ont un taux de survie beaucoup plus important, la vie sauvage n'a rien de sympathique.

Manger ou être manger, les oiseaux font partie des proies pour nombre de carnassiers à commencer par leur œufs, c'est d'ailleurs pour ça qu'il sont programmé pour une ponte de remplacement. Ensuite dans la nature je doute que l'intégralité d'une nichée survive (nourriture, prédation au nid, mort des plus faibles face aux plus forts, etc), d'où le nombre d’œufs...en élevage captif on pallie à cela d'où le nombre important d'oiseaux à chaque couvée. Enfin avec les années, il faut savoir que le nombre d'oeufs pondus et le taux de fécondité de ces derniers va drastiquement chuter, surtout pour des oiseaux qui ont enchaîner les pontes tôt.  

Mike2 a écrit:
Si mon environnement était de cette violence je signe de suite pour rester enfermé et en sécurité.

La liberté à un prix, parfois trop cher aux yeux de certains. Est-il préférable de vivre libre a s'enivrer une journée au paradis ou vivre toute sa vie enfermé en enfer ? Vaste question à laquelle chacun à sa réponse de part sa vision, impossible de dire ce qui est le mieux car la réponse est personnelle et individuelle.


Mike2 a écrit:
Objectivement, nos oiseaux que nous bichonnons sont ils vraiment en enfer ? Quelle part de projections y a t il dans nos évaluations ? Il y en a forcément sinon le débat ne serait pas aussi prenant. Nos animaux domestiques sont toujours aussi une part de nous m^me. (il n'y à qu'a observer le chien et la tête de celui qui tient la laisse ..lol... ça saute aux yeux...)

Objectivement nos oiseaux sont nés et élevés en captivité, ils ne connaissent donc rien de la vie sauvage et n'ont que peu de chance de survie sur le long terme en dehors de leur volière (sauf quelques exceptions: Perruche à collier & Perruche souris qui sont devenues des espèces envahissantes dans certains lieux). Leur environnement de vie est donc un environnement captif. La question est "qu'est qu'un environnement captif acceptable" selon l'espèce ? Vaste question car si on est trop exigent on élimine la plupart des élevages, si on est trop laxiste, on ouvre la porte à la détention concentrationnaire et aux excès en tous genres... Là encore vaste débat, nos amis suisse ont tranché eux en fixant des règles sur les volumes et surfaces minimum selon les espèces et le nombre, et c'est très bien je trouve, mais ces volumes sont-ils suffisants ? Là encore c'est une décision arbitraire que l'on peut cautionner ou pas... les points de vues vont donc grandement diverger sur cet aspect, soit de part l’anthropomorphisme de certains à l'encontre de leur animaux, ou de part la vision étriquée à leurs intérêts pécuniaires d'autres...  

Je suis et reste admiratif des celles et ceux qui pratiquent le vol libre avec leurs oiseaux, car il va sans dire que c'est le top pour un oiseau, mais j'avoue que c'est une activité dans laquelle je n'oserai me lancer.

_________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde" Oscar Wilde - "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" Chinois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://eppsa.fr/
Mike2
Membre Star
Membre Star
avatar

Masculin Messages : 1749
Date d'inscription : 27/02/2015
Localisation : Bassin (Gironde)

MessageSujet: Re: Mes pyrrhuras   Ven 22 Sep - 14:09

Eric,

merci d'avoir développé le sujet. De toutes évidences tu as déjà beaucoup réfléchi à la question (comme tous ceux qui ont un réel souci du bien être de leurs plumes). C''est très vaste, cela demande une réelle connaissances ''in situ'' de tous les aspects concernés  et je déplore souvent de trouver des avis trop tranchés.

Beaucoup on du mal à accepter que nous sommes tous plus ou moins dans des compromis et des contraintes qui sont variables en fonction des espèces mais aussi des éleveurs. (En dehors du fait que chez certains c'est du grand n'importe quoi).

Pour les mésanges, on n'a jamais dépassé 12 adultes aux mangeoires. Ceci laisse penser que les jeunes partent faire leur vie ailleurs. Mais cet automne je m'attendais à une dizaine.

Avec l'appui de fenêtre de la cuisine où elles viennent se servir en tournesol (ou en pâtée), on les observe à cinquante cm derrière.  Il y a les habitées qui sont là depuis des années, il en reste deux !  

La tempête de ??? (le temps passe si vite) en avait tué pas mal mais pas une pareille hécatombe.  Idem avec les moineaux (qui pillent les graines des poules) et j'attends les premiers froids pour faire l'inventaire.

Je crains que l'épervier vienne faire sa chasse quotidiennement dans le coin.

Pour le VL c'est une école qui demande beaucoup de temps et de constantes remises en cause. Voilà pas mal de temps que j'expérimente ce domaine et j'apprends encore (et pas un peu). J'apprends aussi sur moi m^me et sur ce que je dois corriger.

Une fois en liberté, un piaf ne vous laisse aucune marge d'erreurs. Il va à tous les coups adapter ses comportements aux vôtres. (et les anticiper ...lol...)

Heureusement qu'il y a eu les conures avant le rosalbin ! Par ce qu'avec elles, question erreurs, sur la liste il y a pas mal de croix ! Embarassed Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
http://testudo.populus.ch
 
Mes pyrrhuras
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion conure :: Tout sur les Conures :: Photos et vidéos-
Sauter vers: