Passion conure

Tout ce qu'il faut savoir sur les Conures : choix de l'espèce, santé, reproduction, alimentation et bien d'autres informations !
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Temps anormal avant ponte ?
par Karine Aujourd'hui à 7:52

» Calopsite
par Karine Hier à 21:22

» Novice chez les becs crochus
par amlil71 Hier à 21:20

» Picage, perte de plume, mue ?
par Karine Ven 14 Déc - 20:18

» que se passe t'il ??
par Karine Jeu 13 Déc - 19:16

» vermifuge Capizol
par Eric Mer 12 Déc - 15:42

» Conure à joues vertes, plus affectueuses que d'autres espèces?
par Kira&Rio Mer 12 Déc - 13:27

» Fifi nous a quitté.
par Karine Mer 12 Déc - 9:32

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Mar 4 Mar - 17:46

Partagez | 
 

 Maladies chez le perroquet

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Maladies chez le perroquet   Dim 22 Nov - 19:00

Revenir en haut Aller en bas
Eric
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 3495
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Nord Isère

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Dim 22 Nov - 21:45

Béa27 a écrit:
Très sérieux puisqu'il s'agit de JOHANNE VAILLANCOURT Wink

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je n'ira pas jusqu'à dire cela parce que c'est elle même si ce qui est sur cette page est fort intéressant et n'est que du bon sens...

Si vous voulez quelque chose de vraiment sérieux en terme de maladies aviaires et que vous souhaitez vous documenter sur ce sujet regarder plutôt les ouvrages du Dr. JP ANDRE:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si vous deviez en choisir un pour votre bibliothèque celui ci est très bien: Guide pratique des maladies des oiseaux de cages et de volières

Si vous voulez le top du top c'est celui ci: OISEAUX DE CAGES ET DE VOLIÈRES, DE LA MALADIE À LA BONNE SANTÉ




_________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde" Oscar Wilde - "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" Chinois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://eppsa.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 9:02

Je pensais bien faire pour le forum Eric Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
audelle
Nouveau
Nouveau
avatar

Féminin Messages : 142
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 68
Localisation : Narbonne

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 12:55

Le post de Béa a l'avantage de nous alerter et donne des pistes de réflexion sur notre comportement !
Merci Béa et merci Eric pour ces nouveaux liens Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 13:34

Merci Audelle Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hanneton
Membre de bronze
Membre de bronze
avatar

Féminin Messages : 418
Date d'inscription : 25/09/2015
Age : 56
Localisation : Maine-et-Loire

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 13:41

Lire plusieurs liens sont instructifs, Béa Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 13:44

Je sais bien Hanneton Wink moi je prône les conseils de Johanne
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7600
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 15:05

Eric n'a jamais été un fan de Johanne Vaillancourt lol!

_________________
PIWIE        Femelle eam type sauvage née en juillet 2011
SUCHI        Mâle man Turquoise opaline cinnamon né en mai 2017

BAHIA       Femelle eam Opaline cinnamon née en mai 2012
NATSU         Mâle Turquoise opaline eam né en avril 2013
....et le « bébé « , mâle opaline epp,né en juin 2017,fils de Bahia et natsu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 15:36

Ok je comprends mieux Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 15:42


Les perroquets peuvent attraper de nombreuses maladies à travers des bactéries, des virus, des champignons et des parasites. Ils partagent certaines d’entre elles avec d’autres oiseaux, d’autres sont en revanche propres aux perroquets , tandis que d’autres sont transmissibles à l’humain. Dans certains cas, ce sont les perroquets d’importations qui ont introduit ces maladies dans notre pays. Voici les principales maladies :

• Psittacose ou chlamydiose : elle est certainement la maladie des perroquets la plus redoutée, car il s’agit d’une zoonose, donc transmissible à l’humain chez qui elle peut provoquer des pneumonies. Une telle éventualité est peu probable, mais le risque de contagion impose l’examen de tous les perroquets récemment acquis. Les symptômes chez l’oiseau sont la diarrhée, la conjonctivite, les difficultés respiratoires, les symptômes nerveux, l’anorexie et les vomissements. Dans de nombreux cas l’infection est muette et le perroquet peut être un porteur sain de la maladie. Le diagnostic est établi en laboratoire, à travers des tests spécifiques par un échantillon des fèces ou d’après le titrage des anticorps présents dans le sang. Le traitement consiste à administrer de la tétracycline à travers a nourriture ou dans l’eau sur une période de 30 à 45 jours.


• Salmonellose et colibacillose
: Comme beaucoup d’autres animaux, les perroquets peuvent contracter la salmonellose, une maladie capable d’évoluer vers une forme aiguë (caractérisée par une diarrhée, une anorexie, un abattement et la mort) ou chronique, caractérisée par de l’arthrite, des symptômes liés au système nerveux central et des lésions hépatiques. Comme la salmonellose, la colibacillose est une maladie bactérienne, mais ses symptômes sont plus variés, (gastro-entérite, symptômes nerveux, stérilité) car l’agent étiologique peut atteindre différents organes de l’oiseau. Ces bactéries peuvent infecter l’œuf, directement dans l’ovaire ou après la ponte, causant ainsi la mort de l’embryon dès les premiers jours de sa vie. L’antibiogramme permet de déterminer l’antibiotique le plus adapté pour traiter le perroquet malade.

• Proventriculite : ou PPD frappe souvent les Perruches ondulées, les Inséparables, les Calopsittes et les Perruches à collier, mais elle s’attaque rarement aux autres espèces. Les perroquets malades ont toujours de l’appétit même plus qu’à l’habitude, malgré cela ils maigrissent petit à petit jusqu’à en mourir. On observe souvent dans les fèces la présence d’aliments (en particulier des graines) non digérés. Un échantillon fécal, opportunément coloré, permet de diagnostiquer la présence de méga-bactérie chez les oiseaux malades et donc d’entreprendre un traitement à base d’amphotéricine B par voie orale pendant au minimum 10 jours.

• Maladie de Pacheco : elle est due à un virus de l’herpès capable de provoquer de graves lésions au foie des perroquets infestés et de les mener à la mort en quelques jours. Les oiseaux touchés peuvent présenter des signes de mal-être général et une diarrhée de couleur jaunâtre, mais dans la plupart des cas la mort frappe subitement chez des sujets qui paraissaient en bonne santé. Cette maladie est souvent associée à l’importation de perroquets d’Amérique du sud et provoque un véritable carnage parmi les oiseaux importés mais aussi parmi tous ceux qui ont la malchance d’être en contact avec eux. Il n’existe malheureusement aucun traitement efficace pour cette maladie. Une molécule utilisée dans le traitement des infections herpétiques chez l’humain, peut diminuer les possibilités de contagion parmi les oiseaux, mais il ne sert à rien pour les sujets déjà infestés.


• Maladie du bec et des plumes des Psittcidés
: aussi appelé PBFD et qui est due à un tout petit virus qui provoquent chez les oiseaux infectés de graves altérations du plumage, donnant à l’oiseau un air déplumé. Le bec et les griffes peuvent pousser de façon anormale et se montrer particulièrement fragiles. Le PBFD provoque une chte du système immunitaire des perroquets, les rendant ainsi particulièrement sensibles aux infections même les plus banales. La maladie est très courante chez les Cacatoès mais elle peut frapper toutes les espèces. Il n’existe aucun traitement pour cette maladie. Le dépistage se fait avec des tests par sondes moléculaires (PCR) sur des échantillons de sang.

• Polyomavirus : maladie virale particulièrement redoutée des éleveurs. Elle touche surtout les jeunes perroquets élevés à la main avant la fin de la période de sevrage. Les symptômes typiques sont un gosier jamais complètement dégagé, un abattement général, une diarrhée, une anorexie et une hémorragie sous-cutanée. La mort survient en l’espace de 2 à 3 jours après l’apparition des premiers symptômes. La maladie se transmet à travers les fientes, les sécrétions nasales et les pellicules des plumes en contaminant la nourriture et l’eau. La maladie peut être également transmise par les parents, qui s’avèrent souvent des porteurs sains du virus. Il n’existe aucun traitement contre cette maladie mais il existe un vaccin. Le diagnostic s’établit par le test de la PCR sur des échantillons de sang.

• Variole : véhiculée par une piqûre d’insecte, elle peut s’attaquer aux perroquets en provoquant une conjonctivite qui peut être suivie de la formation de membrane diphtérique au niveau des premières voies respiratoires. Les symptômes respiratoires dominent dans cette maladie qui peut déboucher sur un taux de mortalité variable, souvent aggravés par des infections bactériennes secondaires. On traite les infections avec des antibiotiques à large spectre, qui n’ont en revanche aucune utilité contre le virus.

• Peste aviaire et maladie de Newcastle: ce sont des maladies d’origine virale, véhiculées par un orthomixovirus et un paramyxovirus. De telles maladies sont dangereuses pour les volailles au point que la destruction du foyer est obligatoire, peuvent frapper également les Psitaccidés qui donnent alors des signes graves de maladies avec des symptômes très variables (de type respiratoire, digestif ou nerveux) selon la souche virale impliquée. Le diagnostic s’établit une fois le virus isolé dans les fèces, les tampons cloacaux et le pharynx. Aucun traitement n’existe pour les deux maladies.

• Syndrome de la dilatation du proventricule : Il s’agit d’une maladie insidieuse, à évolution chronique, qui a d’abord été décelée chez les Aras puis chez les autres espèces; elle se caractérise par une paralysie progressive du proventricule due selon toute probabilité au virus s’attaquant aux structures nerveuses. La nourriture s’accumule dans l’estomac incapable de se contracter et qui par conséquent se dilate. Les perroquets affectés régurgitent souvent la nourriture et présentent une distension de l’abdomen, un amaigrissement et des aliments non digérés dans les fèces. Le diagnostic, basé sur les symptômes et sur la mise en évidence lors d’un examen radiologique de l’augmentation du volume du proventricule. Il n’existe aucun traitement contre cette maladie, si ce n’est que l’administration d’aliments liquides et digestes; seules les infections secondaires sont traitées afin de maintenir en vie des sujets malades pendant une période plus ou moins longue.

• Mycose : il n’est pas rare que les perroquets soient frappés au cours de leur vie par une mycose qui sont des infections transmises par différents champignons. Ces agents infectieux sont opportunistes et profitent de causes comme la malnutrition, le stress continu ou un traitement antibiotique prolongé pour frapper. La mycose la plus redoutée est l’aspergillose, une maladie carctérisée essentiellement par des symptômes respiratoires et un dépérissement progressif de l’oiseau malade. Le diagnostic de cette maladie n’est pas simple et se base sur l’association de plusieurs examens (du sang, endoscopique, radiologique, culture). Le traitement prévoit des médicaments antimycosiques (fluconazole, ketoconazole, etc.) administrés par voie parentérale ou par aérosol et le traitement antibiotique des infections bactériennes concomitantes.

• Verminose et parasitose : les infestations de ténias, ascarides et capillaires sont les verminoses les plus courantes chez les Psittacidés. Les oiseaux atteints maigrissent peu à peu, tout en conservant leur appétit. Plusieurs symptômes peuvent coexister tels que le vomissement, la diarrhée allant même jusqu’à provoquer la mort, la plupart du temps suite à une obstruction intestinale due à l’enchevêtrement des vers. Après avoir déterminé la nature du parasite, le vétérinaire se chargera de prescrire le médicament antihelminthique le plus approprié. Il est possible de traiter ces infestations à l’aide d’insecticides en spray ou en appliquant localement de l’ivermectine.
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 3495
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Nord Isère

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 20:07

Béa27 a écrit:
Je pensais bien faire pour le forum Eric Embarassed

Tu as bien fait Smile ce que contient cette page n'est que du bon sens, juste pour dire que cette personne n'est pas vraiment une référence ni un exemple à suivre de mon point de vue...si un jour j'ai besoin d'un avis d'éthologue diplômé j'irai voir chez Margaux.

_________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde" Oscar Wilde - "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" Chinois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://eppsa.fr/
Eric
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 3495
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Nord Isère

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Lun 23 Nov - 20:09

Pour information, les Conures sont réputées pour être porteuses saines de la Maladie de Pacheco...Un exemple de ce que l'on peut trouver dans les ouvrages de JP André.

La Maladie de PACHECO
Cette maladie affecte des oiseaux de tous âges, toutes espèces de perroquets, et leur est souvent fatal. Elle est causée par un Herpès virus (PsHv). Les espèces qui y sont le plus sensibles : les Gris d'Afrique, les Amazones, les Perruches Souris, les Perruches Callopsittes et les Perruches Ondulées. Les Conures (Pyrrhura & Aratinga) sont réputés être porteur sain.
Les symptômes
Certains oiseaux peuvent mourir soudainement, sans symptômes spécifiques ou observables.
Les symptômes sont assez vagues, en particulier chez les aras, où ils se traduisent par des difficultés respiratoires, une sécrétion abondante d'urine.
L'oiseau peut être léthargique, anorexique, présenté des diarrhées. Les urines verdâtres indiquent des lésions hépatiques car le virus affecte le foie, les reins, la rate.
Compte-tenu de la faiblesse et de l'imprécision des symptômes, le diagnostic de la maladie est donc particulièrement difficile et le dépistage par test ADN reste la seule méthode efficace.
Vecteurs
Considérée hautement contagieuse, la maladie se répand très rapidement au sein d'un élevage.
Le virus se transmet généralement par les sécrétions nasales et les fèces.
Le virus peut survivre longtemps, hors de son hôte, sous forme de poussière dans son environnement. L’infection se fait par les voies respiratoires.
Il peut y avoir des oiseaux porteurs sains, le virus demeurera à l'état latent dans l'organisme et déclenchera la maladie en cas de stress. Une fois réactivé, le virus est excrété en très grande quantité dans les fèces.
Le virus reste présents chez les oiseaux ayant survécu à la maladie; ces derniers peuvent donc encore le transmettre. Tout oiseau qui guérit d'une infection à l'Herpes virus doit donc être considéré comme porteur.
Les réservoirs les plus fréquents du virus sont les amazones, les aras, ou les Conures.
Traitement
Le traitement consiste en l'administration d’un antiviral contre l’Herpes (acyclovir) par gavage ou mélange à la nourriture. L'administration par voie intramusculaire est fortement déconseillée car elle peut entrainer des nécroses musculaires.
Prévention
Hygiène stricte et période de quarantaine pour tous nouveaux oiseaux arrivant dans l’élevage.
Dépistage en cas de doute sur l’origine de l’oiseau et de l’élevage.
Le virus est résistant à de nombreux désinfectants. Des désinfectants oxydants, tel que l'eau de javel, doivent être utilisés. Il est important de désinfecter et de remplacer tous les systèmes d'aération et de filtration d'air.

_________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde" Oscar Wilde - "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" Chinois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://eppsa.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Mar 24 Nov - 8:21

Merci Eric pour ce complément et pour cette maladie qui affecte principalement nos chères conures Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Mar 1 Déc - 19:26

et maintenant les premiers symptômes d'un oiseau malade... parfois il est trop tard



Il n’a pas d’appétit, ou encore mange trop.
- Il boit trop.
- Ne joue plus et reste désintéressé dans le coin de sa cage.
- Il se cache souvent sa tête sous l’aile et/ou il dort non pas sur une patte, mais sur les deux.
- Il dort plus souvent qu’à l’habitude.
- Il a de la diarrhée, ses sels sont très liquides, salissent les plumes autour du cloaque.
- Il est au contraire constipé, ses déjections sont très dures et à de la peine à évacuer.
- Il a le ventre gonflé, dur, irrité.
- Ses plumes sont ébouriffées.
- Il a les yeux mi-clos et/ou gonflés.
- Ses pattes sont rougies, gonfles.
- Il maigrit alors qu’il semble manger normalement.
- Il y a des graines non digérées dans ses sels.
- Il veut dormir dans le fond de sa cage.
- Il perd beaucoup plus de plumes que normal.
- Allongement anormal du bec ou des griffes.
- Lors de la mue, des plumes étranges se développent.
Si un ou plusieurs de ces symptômes se manifestent, vous devez vous inquiéter pour la santé de votre oiseau.
Transférez sa cage dans un endroit calme, abrité et chauffé. Si besoin est mettre une lampe chauffante. Si l’oiseau est dans un volière le séparer des autres oiseaux et le mettre dans une « cage hôpital ». Si possible, mettez un papier essuie tout, ou encore un morceau de papier alu sous l’endroit où dort l’oiseau afin de récolter des fientes pour les analyses.
Et téléphonez à votre vétérinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7600
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Mer 2 Déc - 12:35

Je continue ton post bea....j'ai trouvé cet article très intéressant sur le piquage ..Pouah !! Je me rends compte que le problème de piwie peut venir de plein de choses !! Neutral
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
PIWIE        Femelle eam type sauvage née en juillet 2011
SUCHI        Mâle man Turquoise opaline cinnamon né en mai 2017

BAHIA       Femelle eam Opaline cinnamon née en mai 2012
NATSU         Mâle Turquoise opaline eam né en avril 2013
....et le « bébé « , mâle opaline epp,né en juin 2017,fils de Bahia et natsu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Jeu 3 Déc - 13:52

Tu as raison Karine de complémenter le post Wink .... Piwie se piquerait gêner par des parasites j'en reviens à la même conclusion.... Tu as les résultats quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7600
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Jeu 3 Déc - 15:42

Début de semaine je pense ... Le prélèvement est parti mardi Wink
J espère que c'est ça..car ça peut être plein de choses..un pb au foie par exemple, ça serait beaucoup plus ennuyeux

_________________
PIWIE        Femelle eam type sauvage née en juillet 2011
SUCHI        Mâle man Turquoise opaline cinnamon né en mai 2017

BAHIA       Femelle eam Opaline cinnamon née en mai 2012
NATSU         Mâle Turquoise opaline eam né en avril 2013
....et le « bébé « , mâle opaline epp,né en juin 2017,fils de Bahia et natsu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
chapka
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin Messages : 122
Date d'inscription : 05/04/2015
Age : 41
Localisation : Charleroi

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Jeu 3 Déc - 17:12

Maintenant que le temps plus froid arrive, est ce qu'il y a quelque chose qu'on peut leur donner pour éviter les refroidissements, les rhumes, ou pour renforcer leurs défenses Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Jeu 3 Déc - 17:46

A longueur d'année je leur donne omni-vit !... non parasite Karine j'en suis persuadée... Une copine a une ondulée même soucis rien dans les fientes juste des parasites !!! L'ondulée a même eu une sorte de prise de sang enfin tout ce qu'il est possible de faire....
Revenir en haut Aller en bas
Karine
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 7600
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 51
Localisation : Annecy

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Jeu 3 Déc - 21:31

Je croise les doigts pour que tu es raison bea Wink
Chapka, pour les oiseaux en volières extérieur ce doit être une bonne chose de leur donner des complements vitaminés mais pour nos piafs d'intérieur je ne suis pas certaine que ce soit nécessaire plus que de coutume

_________________
PIWIE        Femelle eam type sauvage née en juillet 2011
SUCHI        Mâle man Turquoise opaline cinnamon né en mai 2017

BAHIA       Femelle eam Opaline cinnamon née en mai 2012
NATSU         Mâle Turquoise opaline eam né en avril 2013
....et le « bébé « , mâle opaline epp,né en juin 2017,fils de Bahia et natsu [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
kiwi83
Membre d'argent
Membre d'argent
avatar

Féminin Messages : 749
Date d'inscription : 21/09/2014
Age : 50
Localisation : Draguignan /Var

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Ven 4 Déc - 6:20

Karine je croise les doigts pour que tu trouves la cause et surtout que ce soit simple à régler. Je connais cette pesante attente, c'est pénible
Moi non plus je ne donne rien en plus du fait de l'hiver, à part des branches de romarin et puis j'enlève le bain en fin d'après midi pour qu'il ne s'endorment pas mouillés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Ven 4 Déc - 11:01

Ah si Karine même en intérieur je donne des vitamines c'est une habitude que j'ai pris Wink
Revenir en haut Aller en bas
Hanneton
Membre de bronze
Membre de bronze
avatar

Féminin Messages : 418
Date d'inscription : 25/09/2015
Age : 56
Localisation : Maine-et-Loire

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Ven 4 Déc - 13:15

Tu donnes ominvit tout le temps Béa, pas par cures ???
Tu n'as pas peur que cela fasse trop....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Ven 4 Déc - 19:18

en quantité infime toute l'année mais pas tous les jours je ne suis peut-être mal exprimée Embarassed je donne 3 fois la semaine et au final je donne en 3 fois la dose normale qu'ils doivent recevoir !
Revenir en haut Aller en bas
Eric
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 3495
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 52
Localisation : Nord Isère

MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   Ven 4 Déc - 19:46

Le problème c'est l'avitaminose pas l'inverse sauf à tomber dans les excès et là il en faut beaucoup...

Le fait qu'un oiseau soit dedans ou dehors ne change en rien ses besoins en vitamines et autres oligoéléments.

Il est impossible de fournir une alimentation suffisamment variée pour couvrir l’inégalité des besoins physiologiques d'un oiseau, même avec toute les bonnes volontés du monde.

Le ToniVit est très bien et souvent recommandé par les vétérinaire, de mon point de vue il a l'inconvénient d'être liquide et donc peu pratique pour être administré, même dans l'eau de boisson car d'une durée d'utilisation relativement courte une fois en solution du fait de sa dégradation rapide, c'est pour cela que je réfère les vitamines et compléments en poudre (i.e. Nekton-S) que l'on peut saupoudrer sur les aliments frais au moment de les donner et qui assure une prise correcte de la dose sans avoir à (ou quand on ne peut) l'administrer directement dans le bec.

Pour les fréquences ça peut être tous les jours à 2-3 fois par semaine. pour les doses c'est marqué sur la boîte...

_________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde" Oscar Wilde - "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas" Chinois
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://eppsa.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maladies chez le perroquet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maladies chez le perroquet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» oie de toulouse malade
» Poule malade ! Besoin d'aide /!\
» les maladies chez la poule
» traitement des maladies: préventif et curatif récapitulatif
» probleme de pattes chez ma poule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion conure :: Santé :: Maladies, soins, santé générale-
Sauter vers: